Qu’est ce que la médecine traditionnelle chinoise ?

 

Basée sur des concepts Taoistes, la médecine traditionnelle chinoise est composée de différentes méthodes.

  • L’acupuncture, qui traite où prévient les déséquilibres par la puncture de certains points précis du corps,
  • La pharmacopée chinoise, qui intègre des plantes médicinales seules ou en mélanges, jusqu’à des décoctions intégrant des extraits animaux ou minéraux,
  • La diététique chinoise, qui applique aux aliments les qualités nutritives, curatives et équilibrantes les caractérisant,
  • Le massage Tui Na, massage thérapeutique et énergétique intégrant les principes fondamentaux de la médecine traditionnelle chinoise,
  • Le Qi Gong ou le Tai-chi, exercices corporels ayant pour objectif de maintenir une libre circulation des énergies.

 

La médecine traditionnelle chinoise est caractérisée par

  • Une vision globale de l’individu,
  • L’interconnexion entre le corps et l’esprit,
  • La recherche de l’équilibre entre tous les éléments composant l’être humain et le milieu dans lequel il évolue.

 

 

Ce que traite la médecine traditionnelle chinoise

En se basant sur le principe de rééquilibrage de l’harmonie du corps, la médecine chinoise peut en théorie aider tous les patients, quelle que soit leur maladie.

Son action est cependant particulièrement recommandée dans quelques domaines :

 

Dynamique de la Médecine Traditionnelle Chinoise

 

La Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), comme l’enseigne la philosophie orientale Taoïste depuis des millénaires est une manière de concevoir l’Être vivant à travers l’Univers et ses interrelations.

 

La Médecine Traditionnelle Chinoise repose sur un ensemble de théories et de pratiques (principes fondamentaux) qui met en lumière l’interconnexion entre l’Être humain et sa santé, entre le corps et l’esprit.

Elle voit l’individu comme un tout.

 

Le principe de base consiste en l’Équilibre, l’harmonie à l’intérieur du corps mais aussi entre l’individu et les éléments extérieurs.

C’est pour cela que la « bonne » santé signifie la capacité de l’organisme à maintenir un bon équilibre face aux agressions internes (émotions, dysfonctionnement organique, etc.) où externes (chocs, traumatismes, climats excessifs, etc.).

Les troubles se manifestent lorsque cet équilibre est altéré, et que l’organisme n’arrive plus ou mal à s’adapter.

 

Elle est donc un outil pour mieux se connaitre car chaque individu possède sa propre constitution, ses propres bagages émotionnels.

La douleur est « une sensation d’intensité variable selon chaque individu », l’équilibre entre tous les éléments est  propre à chacun.

Considérant le corps humain dans sa globalité physique et émotionnelle, la bonne santé d’un organe (ou d’une personne) dépendra de multiples facteurs interreliés: émotions, troubles organiques, traumatismes, chocs, climats excessifs, etc.

 

QUELQUES PRINCIPES FONDAMENTAUX

La théorie du yin et du yang

 

L’équilibre est en perpétuel mouvement. Rien n’est statique.

L’harmonie s’équilibre entre deux forces opposées complémentaires et totalement interdépendante : le yin et le yang.

C’est une relation inter dynamique : lorsque l’un croît, l’autre décroît, comme le jour succède à la nuit.

 LE QI

 

 

C’est “la force vitale”, “l’énergie” qui circule en nous.

On l’appelle aussi parfois “le souffle”

Le Qi qui anime la matière du corps. Il est essentiellement produit à partir de l’air que nous respirons et de l’énergie des aliments que nous consommons.

On peut également parler de Jing Qi, force vitale que nous avons de manière innée à la naissance (sorte de réserve d’énergie) et que nous complétons avec le Jing Qi acquis c’est à dire ce que nous assimilons (nourritures, modes de vies, etc.).

 

Ses fonctions sont multiples :

  • Transformer : digestion, production du qi et du sang,
  • Mobiliser : mobilisation du sang et des liquides organiques dans le corps,
  • Réchauffer : le qi est yang, chaud, dynamique,
  • Protéger : contre les agressions extérieures, sorte de bouclier du corps contre le froid, la chaleur, l’humidité, etc. il renforce l’immunité dans le corps.
  • Retenir : il retient le sang dans les vaisseaux et les liquides dans le corps, il maintient les organes à leur place.

 

Un manque de Qi entraine :

  • Fatigue,
  • Troubles fonctionnels,
  • Frilosité,
  • Vertiges,
  • Hémorragies,

S’il stagne ou s’accumule, il y aura des douleurs, des sensations de distension ou de pesanteur.

Le sang et les liquides organiques risqueront à leur tour de stagner.

 

Ce flux énergétique continu circule dans tout le corps au moyen d’un réseau immatériel, mais précis, appelé méridiens.

Sur le trajet des méridiens se trouvent des points cutanés, les points d’acupuncture, d’où l’on peut régulariser le débit.

LA THÉORIE DES 5 ÉLÉMENTS

 

Cette théorie s’intègre étroitement avec la théorie du Yin et Yang.

Selon la philosophie chinoise, tout peut se classer en 5 catégories en perpétuel mouvement, perpétuelle circulation.

 

 

  • Le BOIS : La plante pousse, monte, croît. C’est l’expansion. Il est attribué à l’énergie du printemps.
  • Le FEU : Le feu produit de la chaleur, ses flammes s’élèvent vers le haut. Il correspond à l’été.
  • La TERRE: La terre reçoit, accepte et conserve les choses. Elle les transforme et entraine la germination. Elle correspond à l’intersaison.
  • Le MÉTAL : Le métal est dur et astringent. Il est lourd, d’où la notion de descente que l’on attribue à l’Automne.
  • L’EAU : L’eau est froide et humide, elle coule vers le bas, c’est l’hiver.

 

Chaque élément peut être associé à une couleur, un organe, un viscère, une émotion, une saison, une action, un climat, une direction, un sens, une partie du visage, etc…

 

Les 5 mouvements s’entretiennent dans un ordre précis, selon le principe d’engendrement (cycle Sheng) : l’Eau engendre le Bois, qui engendre le Feu, qui engendre la Terre, qui engendre le Métal, qui engendre l’Eau.

Et selon le principe de contrôle, il fonctionne dans le même sens, mais non linéaire (cycle Ko) : l’Eau contrôle le Feu, qui contrôle le Métal, qui contrôle le Bois, qui contrôle la Terre, qui contrôle l’Eau.

 

Les cycles d’engendrement et de contrôle forment, ensemble, un système d’équilibre.

 

Si la médecine traditionnelle chinoise a comme objectif d’entretenir la santé et de prévenir les maladies, elle permet aussi de traiter la plupart des problèmes de santé (ponctuels ou chroniques), dont les troubles cutanés, musculosquelettiques, digestifs, respiratoires, génitaux, hormonaux, de même que certaines infections et certains troubles émotionnels.

Pour me contacter,

Cabinet Soins-équilibre

+41 79 593 82 01
contact@soins-equilibre.ch